Tuesday, 10 April 2007

Images part 3

Bande-son: Broadcast - Tender Buttons

Suite et fin de ma récapitulation en images. Mes choses un peu plus
récentes et vaguement "sérieuses", c'est-à-dire des commissions - enfin, plus ou moins.

Commission pour Bertrand Manni:


Commission pour Gareth Hardwick:


Commission pour Souvaris:

4 comments:

Félix said...

Ces 3 dessins sont vraiment chouettes.
Dans le dessin pour Souvaris, les petits traits dans le ciel sont vraiment les bienvenus. On croirait que quelques petits avions viennent juste de passer.
Vivement les prochaines commissions. :)

groZzanimal said...

1er dessin : Le poulpe il est amoureux de la dame chatte parce qu'elle est jolie, ça se voit. Après il va demander son numéro mais elle va faire semblant de pas avoir de téléphone. Il va rentrer chez lui tout seul et mangera des chips en jouant à la console. Il constatera qu'il peut pas faire les deux en même temps alors il se contentera des chips. De toute façon il avait pas de console. Ensuite il ira au dodo en rêvant de la dame chatte. Il aura les tentacules toutes dures en se réveillant.

2ième dessin : Le gros chien noir en fait il est pas méchant, il veut juste qu'on joue à la balle avec lui. La fille va comprendre dans la prochaine image et lui jettera une pomme de pain en guise de balle. Ensuite ils feront ensemble le long trajet chez mamie tout en jouant. La mamie aura même des restes de gras de jambon pour le gros chien noir qui les mangera d'un seul coup et qui en demandera encore. La petite fille va rentrer avec son papa dans le tracteur sur le chemin du retour et le chien sera écrasé par mégarde. Ca fera un bruit d'os qui se brisent, genre "brouikk" et le papa dira "Ah..." et la fille fera "Papa c'était quoi ?". Ils comprendront en verrant que la pomme de pain ne revient pas. C'est triste mais je crois que c'est ce qui arrivera.

3ième dessin : moi ensuite j'imagine une famille lapins passer en ombres chinoises, classés du plus petit au plus grand. Un hélicoptère transperce le ciel, le conducteur voit la colonie de lapin tout en bas, il leur jette une grenade mais garde le plus petit en vie pour l'offrir à sa petite fille cinglée pour noël. Le petit lapin sera content, de toute façon c'est qu'un lapin ça éprouve pas de sentiments, même pour sa maman morte en plusieurs bouts. Mais le petit lapin va mourir vite car la petite fille cinglée va le coincer contre le radiateur pour le sêcher après lui avoir fait prendre son bain. Sa mort sera une sorte de combustion spontanée doublée d'une grosse grippe due au changement brutal de température. Y'aura même pas besoin de l'enterrer, ça sera qu'un tas de poils fumants et un peu de cendres. La petite fille cinglée l'oubliera vite. D'ailleurs elle avait déjà commencé à l'oublier quand il était encore un peu vivant sur le radiateur.
C'est comme ça.

Geoffroy said...

J'adore tellement tes tons pastels. Surtout sur le 'Thanks' (qui est le seul que je ne connaissais pas encore).

Des bisous ! Continue !

Olivier said...

J'aime beaucoup le dessin pour Souvaris, ça rend vraiment bien, le ciel est magnifique, des nuances de couleur subtiles...
Les deux autres sont très bons aussi, surtout celui pour Gareth.

J'ai hâte de voir la suite : )